12 Replies to “Don du sang”

  1. J’ai du prouver cette information à un pote qui est avec moi en fac de droit, il n’en revenait pas. Ce qui est intéressant c’est que lorsqu’il s’opposait à cette idée, il m’avait sorti beaucoup d’arguments démontant cette interdiction, comme quoi ça n’était pas du tout cohérent, si bien qu’il m’avait mis le doute. Et j’ai retrouvé l’article mentionnant l’interdiction pour des hommes ayant eu des rapports homosexuels. Et là on a été tout tristes, parce qu’en tant que juristes on doit connaître la loi, mais on est pas en mesure de la remettre en cause.

    PS: ça me fait plaisir de voir Grenoble dans une note de blog, ma ville me manque et c’est tout chou comment tu as dessiné la place Grenette (ou plus connue pour être la place de la Fnac, je confond toujours les noms alors bon >_>).
    Bisous.

    1. Merci pour ce commentaire ! Je me suis permise de l’éditer pour corriger ce que tu voulais, en accord avec ton deuxième message. :) C’est intéressant d’avoir l’avis de juriste de la jeune génération. Je pense qu’on est bien parti pour changer ça.
      J’ai lu plusieurs articles indiquant que c’était en projet/discussion. J’espère que ça ira jusqu’au bout.

      Ça alors, je suis surprise et ravie que tu aies reconnu Grenoble ! J’ai passé du temps sur ce décor et j’en déduis donc qu’il est plutôt réussi. :D J’ai aussi appelé ça « la place devant la Fnac » pendant longtemps. En réalité, c’est la rue Félix Poulat. La place Grenette est un peu plus loin, là où il y a les terrasses des restaurants et la fontaine.

  2. Au quebec, si tu as vécu en france pendant la periode de la vache folle, tu ne peux pas donner ton sang non plus… Ils veulent du sang mais ils sont difficile sans avoir des raisons vraiment valable ( parce que depuis plus de 10 ans je le saurai si j’ai contarcté le virus de la vache folle… enfin je crois… meuh?)

    1. En France aussi il y a un critère relatif à l’endroit où la personne a vécu pendant l’époque de la vache folle, mais c’est moins restrictif : ça se limite aux îles britanniques.
      Le fait qu’ils soient difficiles, c’est exactement ce qui m’agace dans leur nouvelle campagne : on manque de sang, ils insistent sur ce fait là, c’est urgent ! Mais… on continue de refuser l’aide des hommes homosexuels. Je trouve ça assez hypocrite.

  3. Cette incohérence me met hors de moi, si bien que je boycotte le don du sang alors que je sais qu’ils en ont besoin, et ça me ronge de ne pas donner, mais je suis trop exaspérée par l’injustice pour le donner.
    Quoi que je fasse (le donner ou pas), je m’en voudrais de toute façon.

    1. Je comprends ton point de vue. J’ai des amis qui sont partagés sur la question également; notamment des hommes homosexuels qui hésitent à mentir pour donner, ou à y renoncer pour protester.
      J’espère que la situation va évoluer et qu’on n’aura plus besoin de se poser la question. ;)

    1. Au moins dans le cas du rhume, on peut toujours revenir quelques semaines plus tard. Alors qu’une relation homosexuelle masculine, c’est une exclusion à vie. Du moins, jusqu’à ce que les règles changent… ;)

    1. Je suis satisfaite d’avoir pu te l’apprendre alors, cette planche n’est pas inutile si elle permet au moins d’informer et faire s’interroger quelques personnes. ;)

    1. Pas encore dans les faits. Je sais que le changement de cette règle a été voté récemment, mais j’attends que ce soit appliqué concrètement avant de me réjouir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *